Bonjour à tous,

Le 1er Mai dernier, au lieu d’aller défiler … chez le fleuriste pour acheter du muguet, je suis allé (re)faire un prélèvement de plancton dans le « bras d’eau »…

Maintenant qu’on sait utiliser le filet à plancton (maille de 50 microns, qui laisse un « trou » d’environ 30 microns), l ‘ objectif de cet exercice hautement technique était de trouver une procédure permettant de compter le microplancton, l’idée étant de refaire le test chaque mois de l’année et de comparer l’évolution des populations…

Pour tout dire, il ne faisait pas vraiment beau ! malgré ça, un sympathique volontaire à bien voulu tracter le filet, histoire de s’échauffer un peu avant une immersion bien plus fraîche !

 

..pas vraiment le grand beau temps !

Planche à voile et Filet à plancton

 

 

 

 

 

 

 

 

Porté par la planche à voile, il a tracté le filet sur une centaine de mètres  (un aller retour dans le bras d’eau). Il aura ainsi permit de filtrer environ 3 mètres cube d’eau juste sous la surface… On en récupère ensuite un litre « concentré » en plancton … et il y a du monde dans la bouteille !!! … on n’imagine pas tout ce qui peut circuler  dans nos combinaisons ! un vrai zoo ….

Volontaire motivé !

 

 

Tractage du filet

 

 

 

 

 

 

Soupe planctonique

Visible à l’oeil nu

 

 

 

 

 

 

Le reste se passe en salle ..

On retrouve évidemment les mêmes sujets que la dernière fois, mais en proportions différentes: toujours  les « assemblages » de  diatomées (Asterionella formosa),  et de Dinoflagellés (Ceratium sp.), ça c’est pour les végétaux, mais on a encore des interrogations concernant certains  sujets (on n’est même pas sûrs de la famille !), pour le reste on retrouve les copépodes et les daphnies  …

La salle de cours équipée…

plancton végétal (Ceratium sp.)

 

 

 

 

 

 

 

 

plancton végétal (diatomée Asterionella formosa)

zooplancton (Daphnie )

 

 

 

 

 

 

 

 

Un beau regroupement

 

 

 

 

 

 

 

Quelques interrogations :

a déterminer ..

A déterminer (une Daphnie coincée en haut à gauche)

 

 

 

 

 

 

 

 

ça bouge de partout en tournant …

 

 

 

 

 

 

 

 

Concernant le comptage, le temps nous a manqué, d’autant qu’on s’est rendu compte de la difficulté à dénombrer des sujets dans une coupelle d’eau qui bouge dés qu’on la déplace de quelques millimètres, ou qu’on respire simplement sur sa surface ! …

Ayant dû m’absenter quelques jours, à mon retour, tout était à refaire (le plancton ne survit que quelques heures hors de son milieu)…

A refaire donc , j’irai tremper mes palmes dans le courant de la semaine prochaine sans doute, histoire de compléter les observations  .. En attendant, on peut  visionner  l’ inconnuDuJour

Rotifère ou autre ? En tous cas c’est l’espèce majoritaire, du moins en cette saison (j’ai pas le souvenir d’en avoir vu autant la dernière fois)…

A bientôt.

Patrick